Noviscore
Partition piano à imprimer
 
Noviblog

Mourad, jeune prodige des quartiers nord de Marseille

Le destin du jeune Mourad bascule un jour de décembre 2018 alors qu’il interprète la célèbre « Fantaisie-Impromptu » de Chopin sur le piano de l’hôpital La Timone à Marseille. Subjugué par son talent, un vidéaste amateur immortalise l’instant et poste la vidéo sur les réseaux sociaux. La suite tient du conte de fées…


Article publié le 4 février 2020

Portrait d’un jeune prodige du piano 

Mourad Tsimpou, 15 ans, a grandi dans la cité de la Castellane comme Zinédine Zidane...
Comme tous les gamins de son âge, il joue au foot à ses heures perdues et traine avec les copains du quartier. Seulement, une rencontre inattendue va changer le cours de sa vie. 
En 2015, en plein coeur de la cité, une fusillade éclate entre trafiquants de drogue et policiers. L’altercation ne fait pas de blessé mais les habitants sont traumatisés. Dans un but thérapeutique, l’association Vivier Opéra Cité qui oeuvre à la création musicale avec les habitants des quartiers nord de Marseille, intervient auprès des élèves d’une école de la Castellane pour leur changer les idées. Entre Marianne Suner, présidente de l’association et le jeune Mourad, c’est un coup de foudre artistique. La jeune femme, bluffée par les qualités vocales du jeune garçon, parvient à convaincre ses parents de le laisser faire un bout de chemin avec eux. Grâce à Marianne et sa fantastique équipe, Mourad s’initie au piano. Il s’entraine quotidiennement et progresse vite. 
Le jeune pianiste poursuit même son apprentissage à la maison, en suivant des tutos sur internet et c’est avec une facilité déconcertante qu’il interprète un jour ses premières oeuvres, à l’oreille, sans partition…

 

De l’ombre à la lumière

Mourad joue pour le plaisir dans l’intimité de sa chambre d’ado mais lorsque le piano d’occasion offert par ses parents pousse son dernier souffle, il ne voit guère d’autre solution que de jouer sur le piano en libre-service de l’hôpital de la Timone. Des heures durant, il joue de mémoire les oeuvres qui l’inspirent et notamment la « Fantaisie-Impromptu » de Chopin dont il aime tant le phrasé. C’est là que le jeune Rayan fait sa connaissance. Impressionné par son talent, il filme ses exploits et les diffuse sur internet… 
La vidéo fait le buzz et très vite, Mourad est pris dans une tempête médiatique qui le dépasse. L’affaire n’échappe pas au pianiste André Manoukian qui a le flair pour détecter les jeunes talents. Il le contacte aussitôt et lui propose une collaboration. L’entente est immédiate et l’artiste devient son mentor et producteur. Dans la foulée, Mourad signe chez Universal et sort un premier album baptisé « Prémice ». Depuis, le petit prodige des quartiers nord de Marseille a partagé un duo avec Soprano. Le 9 novembre dernier, au stade Vélodrome, il a aussi joué « Jump » de Van Halen devant 50 000 spectateurs pour le match OM/Brest.  
Une toute nouvelle notoriété que le jeune Mourad semble aborder avec sagesse et lucidité.  
On lui souhaite le meilleur pour la suite…