Noviscore
Partition piano à imprimer
 
Noviblog

Des pianistes d'exception

Rencontre avec deux musiciens hors du commun qui forcent l’admiration et nous donnent des complexes par la même occasion… Deux pianistes qui ont fait de leur handicap une force extraordinaire!


Article publié le 5 septembre 2017

Nobuyuki Tsujii

Le jeune Nobu, comme il aime à se faire appeler, est un pianiste et compositeur japonais, né à Tokyo en 1988. Aveugle de naissance, il manifeste très tôt un don exceptionnel pour le piano. Il n’a que deux ans lorsqu’il entend sa maman fredonner l’air de « Jingle Bells » et le reproduit au clavier sans une fausse note. Dès lors, ses parents l’inscrivent à des cours de piano et Nobu fait preuve d’une capacité d’apprentissage hors-norme. Il parvient à mémoriser à l’oreille les plus grandes oeuvres et les exécute sans aucune hésitation avec une précision remarquable. Dès l’âge de 7 ans, il remporte le premier prix dans de nombreux concours et compose sa première pièce à 12 ans. En 2009, à seulement 21 ans, il accède à la notoriété en remportant la médaille d’or au Concours International de piano Van Cliburn où il interprète les « Etudes » de Chopin. Depuis, il séduit le monde entier par son extrême virtuosité et ses performances qui frôlent le surnaturel… Nobuyuki Tsujii nous offre une fantastique leçon d’humilité car derrière son apparence fragile et son handicap se cache un pianiste de génie dont la musique est d’une si grande pureté qu’il faudrait fermer les yeux pour l’apprécier pleinement.



Michel Petrucciani

Michel Petrucciani est un pianiste et compositeur français, né en 1962 et mort en 1999. Atteint de la forme la plus sévère de la maladie des os de verre, il grandit peu (99 cm) et doit faire face à de multiples fractures durant son enfance. Seules ses mains ont une croissance normale… une chance pour ce jeune prodige qui joue ses premières partitions à l’âge de quatre ans. Seulement la maladie ne lui facilite pas la tâche… trop petites, ses jambes ne peuvent atteindre les pédales du piano mais son père parvient à adapter l’instrument en fabriquant un réhausseur de pédales dont s’inspirera quelques années plus tard le célèbre fabriquant de piano Steinway. A force de courage et de persévérance, le jeune Michel parvient à atteindre un niveau très au-dessus de la normale. A 13 ans, il offre son premier concert professionnel en compagnie du célèbre trompettiste américain Clark Terry et rencontre le saxophoniste Charles Lloyd avec lequel il fait le tour du monde. C’est la consécration. Mais le rythme infernal des tournées l’épuise, il est parfois si faible que son père doit le porter jusqu’au piano avant un concert et il lui arrive même de se fracturer les os pendant ses représentations… En 1999 alors que tout le monde lui intime de ralentir le rythme, il est à bout de force et la maladie l'emporte. 
Ces deux pianistes hors du commun prouvent à toutes les personnes porteuses d’un handicap, que l’on peut s’épanouir dans une passion et même y exceller avec talent. Un rêve auquel bien des personnes valides ne pourront peut-être jamais prétendre…