Aretha Franklin

Surnommée "La Reine de la Soul", Aretha Franklin est une pianiste et chanteuse américaine également auteure-compositrice. On lui doit des grands classiques comme "Respect" ou encore "I say a little prayer". Fille d’un pasteur et d’une chanteuse de gospel, la jeune fille fait ses débuts dans la choral de son père avec laquelle elle sillonne les États-Unis. À seulement 10 ans, elle apprend le piano en autodidacte et joue à l’oreille les morceaux qu’elle entend à la radio. Rapidement, Aretha se perfectionne et devient une pianiste aguerrie si bien qu’elle signe un premier contrat avec une maison de disque à tout juste 14 ans. Si le succès n’est pas immédiatement au rendez-vous, elle commence néanmoins à se faire un nom parmi les chanteurs de gospel. À 16 ans, elle part en tournée avec Martin Luther King dont elle soutient l’action et pour lequel elle chante en divers occasions. À 18 ans, elle décide de changer de registre et se lance dans la musique "profane", notamment le R&B. Bien lui en prit ! En 1960, elle sort le single "Today I sing the blues" qui atteint le top 10 du classement des meilleures ventes R&B et lance sa carrière. Avec la maison de disque Columbia, Aretha Franklin s’érige en grande chanteuse de jazz dans la lignée d’Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan. Toutefois, c’est seulement en 1967 que la chanteuse de 25 ans accède à la gloire. Elle signe avec Atlantic Records et "I never loved a man" devient son premier tube. Il se hisse en tête du classement R&B et vaut à la chanteuse son premier disque d’or. Le succès du single "Respect" finit d’asseoir sa notoriété. Cet hymne féministe devient rapidement la chanson signature d’Aretha Franklin. Elle se classe d’ailleurs 5ème plus grande chanson de tous les temps. Les années qui suivent sont une période faste pour la chanteuse qui connait un nouveau triomphe avec le titre "I say a little prayer". Elle décroche une vingtaine de disques d’or et plusieurs Grammy Awards dont celui de la Meilleure Chanteuse R&B. Au-delà de la sphère musicale, Aretha Franklin est connue comme une femme de combat et une militante incontestable des droits civiques. Elle est le porte-parole de tout un peuple, ce qui lui vaut d’être la personnalité noire la plus connue derrière Martin Luther King en 1968. En 1972, la chanteuse revient à ses racines gospel avec l’album "Amazing Grace". L’opus se vend à plus de 2 millions d’exemplaires et demeure encore aujourd’hui l’album gospel le plus vendu de l’histoire. Mais la mouvance disco déferle sur les États-Unis au milieu des années 70 et Aretha Franklin ne s’y reconnait pas. Elle quitte donc sa maison de disque et entame un virage pop. La décennie 80 est tout aussi glorieuse mais les années 90 sont moins fructueuses même si elle partage régulièrement l’affiche aux côtés de Sting, Mariah Carey ou encore Céline Dion. Le 20 janvier 2009, elle revient sur le devant de la scène lors de la cérémonie d’investiture du président Barack Obama durant laquelle elle chante l’hymne patriotique "My country, ’Tis of thee". Son décès le 16 août 2018 ébranle le monde entier et de nombreuses célébrités lui rendent hommage.

Toutes les partitions
de Aretha Franklin

65;6003;1c