Noviscore
Partition piano à imprimer
artist-Mike Brant

Mike Brant

Moshé Michaël Brand, plus connu sous le nom de Mike Brant est un chanteur israélien né à Chypre en 1947. Il est le fils ainé d’une rescapée des camps de concentration d’Auschwitz et d’un résistant polonais. Alors qu’ils tentent de fuir la Pologne pour émigrer en Israël, les époux Brand sont arrêtés et transportés dans un camp de réfugiés à Famagouste sur l’île de Chypre où le jeune Moshé Michaël voit le jour. La même année, le couple parvient néanmoins à rejoindre Haïfa en Israël. De nature angoissée, le petit garçon ne prononce pas un seul mot avant l’âge de 5 ans mais lorsqu’il ouvre enfin la bouche, ses parents réalisent qu’il possède de réelles prédispositions pour le chant. Il intègre alors la chorale de son école et fonde un groupe avec son jeune frère accordéoniste. Le duo se produit dans les grands hôtels de la ville et acquiert très vite une certaine notoriété. Avec sa voix de stentor, le jeune Moshé reprend les standards américains de ses chanteurs préférés : Aretha Franklin, Elvis Presley, Frank Sinatra… À 20 ans, peu de temps après la mort de son père, Moshé rencontre Jonathan Karmon, grand nom du music-hall israélien et intègre sa troupe pour une tournée de deux ans en Afrique du Sud et aux États-Unis. Moshé Michaël Brand devient alors Mike Brant. C’est dans un night-club de Téhéran où il se produit que Mike Brant est repéré par Sylvie Vartan et Carlos. Ils lui présentent Jean Renard, le compositeur d’Eddy Mitchell et Johnny Hallyday qui lui écrit aussitôt le célèbre « Laisse-moi t’aimer ». La chanson est un énorme succès et le chanteur au look de latin lover devient la coqueluche du public français. En 1971 et malgré les objections de Jean Renard qui ne le juge pas tout à fait au point, Mike Brant accepte de se produire en première partie de Dalida à l’Olympia. Cette décision marque un tournant dans sa carrière puisque les deux hommes se séparent en mauvais termes. L’artiste entame alors une collaboration avec le producteur Charles Talar et le parolier Michel Jourdan qui lui écrit son plus gros succès « Qui saura » en 1972. Ensemble, ils enchainent les tubes : « C’est ma prière » (1973), « Rien qu’une larme » (1974), « C’est comme ça que je t’aime »(1974)… En 1974, il change à nouveau de producteur et s’associe avec le sulfureux Simon Waintrob. Épuisé par le rythme de sa carrière et hanté par le traumatisme de la Shoa qui a touché sa famille, Mike Brand fait une première tentative de suicide le 22 novembre 1974 en se jetant du 5ème étage de son hôtel à Genève. Il s’en sort avec un traumatisme crânien et de multiples fractures aux jambes. Le chanteur aurait agit sur un coup de tête suite à une violente dispute avec son producteur qui ne lui aurait pas versé la totalité de ses royalties. En proie à la dépression, le chanteur se jette du 6ème étage le 25 avril 1975 et sa chute lui est fatale. Il avait 28 ans.

Toutes les partitions de Mike Brant